haïku 301 à 350

images écrites / _haïku
1-50 / 51-100 / 101-150 / 151-200 / 201-250 / 251-300 / 301-350 / 351-400 / 401-450 / 451-500

#haiku 301.
effiler ta peau
et de mes lames salées
baiser en étoile. –

#haiku 302.
musique du vent
premier haïku en français
autre bout du monde. –

#haiku 303.
une chanson d’encre
qui danse les hémisphères
d’une langue à l’autre. –

#haiku 304.
désir entrouvert
le glissement de mes doigts
ton sein palpitant. –

#haiku 305.
filer sur ta peau
déverser entre tes côtes
ma lame de fond. –

#haiku 306.
en bord de Garonne
ton impassible beauté
où les jours s’allongent. –

#haiku 307.
les flots mouvements
ondulatoires beauté
oblique à longer. –

#haiku 308.
les mouvements rouges
ton ondulante beauté
marchant dans le jour. –

#haiku 309.
blonde les écumes
blonde le sable mouvant
blonde entre mes doigts. –

#haiku 310.
blonde pour la flamme
blonde pour les étincelles
blonde à mes poignets. –

#haiku 311.
blonde tes cheveux
blonde tes vagues d’été
blonde entre mes lèvres. –

#haiku 312.
enfouis dans le vent
nos souffles chauds s’entremêlent
besame mucho. –

#haiku 313.
à la fin du jour
parmi l’ombre et la lumière
ta main sur mon cœur. –

#haiku 314.
matinée d’été
la lumière qui caresse
ta peau blanche et nue. –

#haiku 315.
les ombres dansantes
ta nuque en pleine lumière
un lundi férié. –

#haiku 316.
les ronds de lumière
le silence sur ta peau
hier après-midi. –

#haiku 317.
silhouette d’ombre
où s’étale violemment
ma lumière trouble. –

#haiku 318.
le bleu de la nuit
dans le froissement des draps
les corps éperdus. –

#haiku 319.
tes pieds dans le vide
comptine d’un autre été
ton rouge éclatant. –
© Perrine H
© Perrine H.

#haiku 320.
courir sur ta joue
respirer à tes cheveux
à ta lèvre bleue. –

#haiku 321.
dans la chevelure
de Bérénice s’irisent
l’amas de tes yeux. –
© Perrine H
© Perrine H.

#haiku 322.
au rythme des mots
les ricochets de tes lèvres
au bord de mes rimes. –

#haiku 323.
avec démesure
entre deux didascalies
un rire de joie. –

#haiku 324.
attendre l’orage
allumer ta cigarette
rougir dans ton cou. –

#haiku 325.
remonter les vagues
avaler tous les printemps
se perdre à ton souffle. –

#haiku 326.
remonter ta robe
avaler toutes les vagues
souffle le printemps. –

#haiku 327.
un vert de printemps
l’échappée des jambes nues
une robe bleue. –

#haiku 328.
et l’oiseau viendra
du fond de ta chevelure
picorer le ciel. –
#haiku 329.
voleras vers moi
hirondelle de l’été
vitesse lumière. –

#haiku 330.
prendras le matin
ma sève chaude en offrande
le fleuve des arbres. –

#haiku 331.
étancher le ciel
de cette promesse bue
à même ta lèvre. –

#haiku 332.
des nuits crayonnées
un baiser sur ton front chaud
apaiser la fièvre. –

#haiku 333.
l’odeur de la craie
et des crayons de couleurs
dans tes cheveux flous. –

#haiku 334.
au loin dans la nuit
les délicates empreintes
les désirs tracés. –
© Sarah/lesoupir
© Sarah/lesoupir

#haiku 335.
jeudi Arcachon
où tout finit tout commence
les marées montantes. –

#haiku 336.
des jambes au ciel
Cassiopée au creux du cou
un grain sur la bouche. –

#haiku 337.
ta robe étendue
nue dans la fraîcheur du jour
maquillée tes lèvres. –
© Perrine H
© Perrine H.

#haiku 338.
à l’horizon bleu
un bateau arrivant au
port de Kōbe–shi. –

#haiku 339.
une cicatrice
un infini des possibles
l’horizon dressé. –

#haiku 340.
l’éclat de ton rire
le murmure de ta peau
l’odeur de ta voix. –

#haiku 341.
brûlures coupures
hématomes cicatrices
histoires d’amours. –

#haiku 342.
parfum de pinède
étole colorée d’Inde
impressions du sud. –

#haiku 343.
suspendre à ton cou
la promesse de l’été
la blancheur de l’aube. –

#haiku 344.
bleus tes yeux mes yeux
t’embrasser à pleins poumons
treize ans dans mon verre. –

#haiku 345.
matin de sel à
m’éveiller et me dresser
dans ta chevelure. –

#haiku 346.
les yeux dans les vagues
rêver des lointains ailleurs
la mer japonaise. –

#haiku 347.
nous irons de nuit
voguer sur l’océan noir
de ta chevelure. –

#haiku 348.
la nuit ses lumières
l’été dans tes cheveux noirs
le port de Kōbe. –

#haiku 349.
entre mers et ciels
de ton bout du monde au mien
le bleu de nos jours. –
© FranKc

#haiku 350.
au loin dans la nuit
les délicates empreintes
les désirs tracés. –


1-50 / 51-100 / 101-150 / 151-200 / 201-250 / 251-300 / 301-350 / 351-400 / 401-450 / 451-500
↰ retour